Association culturelle des femmes de Juan Diego

Du 22 au 26 Septembre nous avons eu la chance de servir de guides à l’Association Culturelle des Femmes Juan Diego, originaires de Bormujo (Séville). En bons andalous, ils ont su nous transmettre toute leur énergie et leur sympathie pendant les 5 jours du parcours. Nous avons commencé le dimanche avec le Palais Aljaferia, et nous avons terminé la matinée avec l’Expo de Ranillas. L’après midi nous avons vu la Seo et le Pilar pour terminer cette première journée de contact avec la capitale de l’Ebre.

Le lendemain nous avions beaucoup de choses à voir. Le matin, visite d’une cave à Carinena, en passant par Fuendetodos et se terminant à Belchite Viejo. Cette dernière visite nous a rappelé une période sombre de notre histoire: la guerre civile, comme les ruines de ces bâtiments en témoigne. L’après-midi visite de Tudela et Tarazona, deux destinations essentielles pour visiter la vieille ville et confirmer Navarra et Aragon ont joué un rôle important à l’époque médiévale, lorsque la péninsule n’était qu’un amalgame de culture.

Le troisième jour était centré sur Huesca et Jaca. Il ne fait aucun doute que la province de Huesca s’est construite autour de ses deux villes. Sa capital est un passage obligé pour comprendre l’Aragon. La cathédrale et l’hôtel de ville sont des témoignages suffisants pour observer l’importance de la ville à une époque caractérisée par des affrontements entre musulmans et chrétiens. En complément, nous avons visité le Musée Provincial qui retrace l’histoire de Huesca depuis la Préhistoire jusqu’à nos jours. Dans l’après-midi, après avoir récupéré des forces à l’hôtel, nous avons visité le village de Jaca, l’un des lieux les plus importants des Pyrénées aragonaises, capitale de la vallée d’Aragon, un endroit stratégique en raison de sa proximité avec la France, et un centre important durant la période médiévale du Chemin de Saint Jacques. Nous avons vu la Citadelle, le Fort Rapitan et son mur illustration du passé militaire, mais le joyau de la couronne est sa cathédrale en référence à l’art roman aragonais et de la péninsule.

Notre dernier jour à Jaca allait être consacré aux vallées. D’abord la vallée d’Hecho, nous avons visité la ville qui porte le même nom, caractérisée par ses rues monumentales, ses maisons uniques avec ses cheminées couvertes et son église pleine de vestiges romains. Après cette petite excursion, notre point de départ était la sculpture du couple de Chesos dans leur costume traditionnel, et nous sommes partis en direction d’Anso et sa vallée. Anso nous a reçu fatigué du fait de ses fêtes organisées une semaine plus tôt, mais ce n’était pas une excuse, nous avons descendu les pentes pour entrer dans la magnifique église, et après un pique-nique, nous avons contemplé le musée du costume Ansotano. L’après-midi était réservé à la troisième vallé, la vallé de Zuriza, avec ses coupes et ses montagnes mélangées au bétail, et les commentaire de Felix Rodriguez que nous expliquaient le vol du busard ont été entendu au loin.

Le dernier jour était celui des adieux, mais nous avons eu la surprise de découvrir la ville de Calatayud, son enceinte fortifiée et son château musulman au sommet, qui donne son nom à la ville, et qui avait aussi le nom de Bilbilis durant l’époque romaine. Mais ce qui nous a vraiment impressionnés ce sont ses tours mudéjars, résultats de ce carrefour de culture à travers lequel la ville prend son souffle.

Enfin, cette excursion à travers l’histoire vivante de l’Aragon nous a donné une petite leçon à nous, les guides, c’est l’affection et la confiance transmises par le groupe qui nous a laissé le sentiment d’avoir bien fait notre travail.29

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire